Illustration : objectifnumerique.com


Vous allez me dire : pourquoi un tel guide à la rentrée ? C'est avant de partir en vacances qu'il aurait fallu publier des conseils pour acheter un appareil photo, pour que chacun puisse immortaliser ses souvenirs, ses paysages et ses moments inoubliables en famille...
A cela, 3 raisons :

• Je ne suis pas tellement fan des marronniers. Quand je rédige un tel tutoriel c'est que j'en ressens le besoin, et il se trouve que justement c'est au cours de cet été qu'on m'a encore demandé des conseils pour acheter un APN (Appareil Photo Numérique dans le jargon de la photographie), ce qui fut l'élément déclencheur...

• Investir dans ce matériel ne doit pas se faire à la légère. Même si les constructeurs nous poussent à en changer régulièrement, il faut lutter contre ce genre d'achat intempestifs et se dire qu'un appareil doit durer plusieurs années (d'autant plus vrai pour les personnes aux revenus modestes). Bref, faire un achat précipité et partir en vacances avec son "nouveau joujou" serait une erreur, d'autant qu'il faut un certain temps pour prendre en main l’appareil et réaliser quelques essais préalables pour me pas rater ensuite ses photos.

• Selon ma conception de la photographie, un appareil ne sert pas que l'été, mais toute l'année. Je sais bien que c'est loin d'être le cas pour tous, mais c'est aussi pour cela que l'idée d'acheter un appareil ne me vient pas plus au début de l'été qu'en plein hiver...
Tiens justement, preuve que la réalisation d'une photo intéressante peut aussi se faire au moment où on pourrait le moins y penser :


Un dimanche de novembre, dans la rue du Gros Horloge (rue commerçante à Rouen, très animée en semaine), alors que la pluie versait abondamment


Après ce petit clin d'oeil, et pour rentrer dans le vif du sujet, des novices en la matière et désireux d'améliorer leurs photographies me demandent effectivement assez souvent des conseils pour acheter un appareil photo... Question simple, mais malheureusement je ne peux pas conseiller un type (compact, bridge, reflex...), un modèle ou une marque de but en blanc... Le premier travail, c'est à vous de le faire en fonction de vos réels besoins et de l'usage qui sera fait de votre nouvel appareil : Type de photo (famille, vacances, reportages, documentaires, artistiques...), fréquence (ponctuellement pour des moments "classiques" ou en avoir en permanence besoin car vous avez un regard très obervasteur et tout devient sujet potentiel).
 

"Ce n'est pas l'appareil qui fait la photo, mais le photographe"

Tout d'abord, il faut arrêter de croire qu'en y "mettant le prix" (notion vague, ne représentant pas la même chose en fonction des budgets) on obtiendra automatiquement de belles photos sorties miraculeusement de l'appareil. J'entends souvent "Wouah! Tu as un super appareil, tu dois faire de belles photos!". Et bah non, ce n'est pas comme cela que ça fonctionne... Ca me rappelle une petite histoire très échangée entre photographes et qui illustre bien les croyances populaires : Le matériel n'est rien s'il n'y a pas le savoir-faire...

Je vous entends déjà, vous commencez à vous dire que la photo n'est pas accessible à Monsieur et Madame Tout-le-Monde et que je vous mène en bateau pour ne pas répondre à la question... Rassurez-vous, on y vient, mais il est bon de rappeler que pour réaliser une belle photo, le regard humain (soin, patience, observation...) est largement plus important que les critères technologiques, et ça, c'est accessible à tout le monde ! Le post traitement a une grande importance aussi : il y a toujours a recadrer un peu, régler l’exposition, le contraste (des logiciels simples et gratuits existent)...
J'avais d'ailleurs fait un tuto à ce sujet : Comment faire de belles photos même avec un appareil rudimentaire ? Relisez-le, vous comprendrez le b-a ba du cadrage et du traitement. En gros, il faisait le comparatif entre deux photos, l'une réalisée "juste en appuyant sur le bouton", et l'autre avec beaucoup plus d'attention. Pour prouver que le matériel ne fait pas tout, c'est avec un smartphone premier prix que j'ai fait ces photos :

"Juste en appuyant sur le bouton" :                      Avec du soin et de la patience :

           

 

Pour commencer, décortiquons les différents types d'appareils :


TELEPHONES ET SMARTPHONES BAS DE GAMME

Oubliez ! La qualité de l'image est très médiocre. C'est encore pire sur les téléphones car le capteur a, la plupart du temps, une résolution VGA (640 x 480 pixels : On ne parle même pas encore en méga-pixels). On considère l'option appareil photo installée sur ce genre de matériel comme mémo, plutôt que pour faire de belles photos. L'usage est par exemple photographier une affiche au lieu de recopier les infos s'y trouvant inscrites ou servir de témoin pour un différent avec un tiers. Bref, tous les cas où la photo n'a pas besoin d'être belle...


SMARTPHONE PERFECTIONNES ET COMPACTS

Oui, la photographie est en train de vivre une révolution car les progrès technologiques fulgurants appliqués aux smartphones haut de gamme les place désormais dans la même catégorie que les compacts. On parle même dans ce cas de "Photo-phone".
Une nuance toutefois : les compacts "experts" réduisent les inconvénients majeurs des compacts classiques et offrent des possibilités de règlages manuels. La qualité des images est parfois même meilleures que celle issues d'un reflex, mais l'objectif est fixe et la focale courte. Ceux-ci deviennent pourtant les meilleurs compagnons de randonnée même pour les puristes...

Les +
• Petite taille (possibilité de l'avoir dans la poche)
Rien à régler (pour ceux qui considèrent cela comme un avantage)
Possède un flash (par led sur smartphone donc moins puissant) mais ne pas oublier qu'il éclaire correctement que jusqu'à 3 mètres environ.

Les -
Petit capteur ( 6x8mm au maximum : perte de lumière et pas de possibilité de jouer avec la profondeur de champ)
Pas de viseur et l'écran est la plupart de temps trop sombre en plein soleil, donc aucune possibilité de "viser"
Mauvais rendu des forts contrastes et en basses lumières
Lenteur de mise au point et du déclenchement
Pas de zoom (ou très petit, voire même zoom numérique ce qui revient à recadrer l'image).


BRIDGES

Officiellement, c'est un appareil à mi-chemin entre le compact et le reflex (un "pont", d'où son nom), moi je préfère dire que c'est un compact amélioré du fait qu'il a le même type de (petit) capteur :

Les +
Bonne ergonomie (prise en main)
Zoom, parfois un peu trop puissant, qui ne sert donc pas jusqu'au maxi (voir pourquoi plus bas)
Viseur électronique : Il permet de voir ce qu'on cadre même en plein soleil, mais ce n'est jamais qu'un autre petit écran souvent un peu grossier, pas forcément assez lumineux. On voit tout de même mieux qu'avec un compact.
Réglages sommaires réalisables manuellement (pour ceux qui veulent s'y entrainer, mais dans ce cas mieux vaut choisir directement un reflex car vous trouverez vite les limites).

Les -
Mêmes inconvénients que le compact (sauf zoom et viseur)
Plus encombrant, ne rentre pas dans une poche.


REFLEX

C'est le plus polyvalent. Il est adaptable à tous les usages. Il a des objectifs interchangeables et un grand capteur. Il faut cependant noter qu'il existe deux tailles de capteurs : APS-C (13x17mm environ : c'est ceux qu'on trouve en majorité) et Full-Frame (c'est l'équivalent du format 24x36mm qui existait au temps de l'argentique, mais est financièrement réservé aux professionnels !).

Les +
Objectifs interchangeables : permet de s'adapter au sujet (insecte sur une fleur, portrait, paysage, animal sauvage sur ses gardes) ou à la situation. Pour débuter, l'objectif (souvent 18-55mm) vendu avec le kit de base est très suffisant.
Grand capteur (plus sensible à la lumière (couplé à un objectif "lumineux", des photos par très basse lumière sont envisageables), possibilité de faire de très beaux flous d'arrière-plan car il réduit la profondeur de champ.
Réglage manuel de la vitesse d'obturation, de l'ouverture du diaphragme et de la sensibilité. Ceci est essentiel pour réaliser des effets créatifs (voire artistiques) ou simplement pour s'adapter à une situation exceptionnelle que le mode automatique aurait mal géré (nuit, sport...)
Bonne réactivité : la mise au point est rapide et le déclenchement instantané (fini le sujet mouvant qui a eu le temps de sortir du cadre au moment où la photo se prend réellement)
Viseur optique : Vous voyez exactement l'image captée par l'objectif grâce à un jeu de miroir interne. La visée est la plus confortable qui puisse exister
Possibilité de compléter avec des accessoires (flash externe, télécommande, filtres...)

Les -
Assez onéreux
Encombrant, surtout si on a d'autres objectifs dans son sac...
Un peu compliqué pour ceux qui ne veulent pas changer d'objectifs ou régler manuellement, mais au vu des avantages que cela procure il faut peser le pour et le contre... Ce point parmi tant d'autres illustre bien l'une des règles de la photographie : trouver le bon compromis...


HYBRIDES

C'est le type d'appareil le plus récemment créé. Il tente ce fameux compromis entre les compacts et les reflex). Si l'idée de départ était de rassembler les avantages des uns ET des autres, c'est loin d'être le cas dans la pratique : certain ont bien des objectifs interchangeables et sont de faible encombrement mais de ce fait ont un petit capteur, d'autres ont un grand capteur mais un objectif fixe... Bref, une catégorie très difficile à décrire... Il ne faut pas croire pour autant que les hybrides sont mauvais, loin de là...
 

Les arguments et accessoires à oublier :

Afin choisir votre appareil photo, il faut commencer par se poser la question de l'usage qui en sera fait. Je le répète : ne pas acheter "un gros" ou "un beau" simplement parce que vous croyez que tout ira mieux (ce n'est pas une baguette magique) ou pour faire bien (alors que vous ne saurez pas forcément exploiter ses points forts), mais le choisir vraiment en fonction de vos besoins.

Ne vous laissez pas non plus appâter par les arguments purement commerciaux qui ne doivent donc pas être des critères de sélection :

• Un zoom énorme (dans le cas d'un bridge) est inutilisable au maxi (sous peine d'avoir des photos floues puisque les légers tremblements de l'opérateur sont trop amplifiés). N'importe quel grossissement plus modeste sera correct.

• Les capteurs très grande résolution (avec un nombre démesuré de mega-pixels) : Il ne font qu'augmenter la taille de la photo (et pas sa qualité comme on veut nous le faire croire) : Vous avez souvent besoin de réaliser des tirages grands comme des affiches ? La résolution du capteur était importante au début de la photo numérique quand le progrès faisait qu'on passait du format VGA à 1 mégapixel, puis 2, puis 5... mais la résolution des capteurs de tous les appareils vendus actuellement est de toutes façons très suffisante et cette notion n'est plus un point essentiel d'attention.

• Wifi, GPS, Écran tactile (qui de toutes façons ne se voit pas au soleil) : Si ça peut vous amuser, mais c'est typiquement le genre de fonctions qui ne sont là que pour démarquer un modèle de son concurrent de même qualité. Mieux vaut se concntrer sur la réalisation de la photo et sur sa qualité que se disperser l'esprit avec ces trucs...

• Écran orientable : Ce point est plus discutable. Je n'en suis pas fan car c'est de la petite mécanique très fragile. Quand il est déployé il suffit d'un mauvais geste pour le massacrer (et donc l’appareil avec). Cependant, il faut bien reconnaitre que pour shooter à bout de bras au dessus de la foule ou en contre-plongée, c'est bien pratique...
 

Les marques :

C'est ce qu'il y a de moins important : Il est reconnu que les appareils de marques différentes mais de gamme équivalente ont les mêmes qualités et performances. Prenons l'exemple des reflex : la légende populaire nous fait croire que Canon et Nikon sont les meilleurs, alors que les tests prouvent que Pentax et Sony sont tout aussi bons. Pentax est même d'ailleurs un peu moins cher en général. De même, Panasonic a quand même une petite longueur d'avance grâce aux optiques Leica de très bonne qualité qui sont montées sur ses bridges.
 

Les modèles :

Vous aurez constaté que je ne donne pas de noms de modèles... C'est simplement parce que le marché évolue très vite et, pour des besoins de visibilité, il faut que cet article soit encore valable dans plusieurs mois (années?). Le web regorge de présentations techniques, de comparatifs et de tests auxquels vous aurez recours pour choisir puis acheter votre appareil. Consultez par exemple Les numériques . Vous pouvez aussi lire des magazines comme Chasseur d'images qui en plus de tests et conseils d'achat vous rendra accro à la photographie (je rajoute "graphie" car là on entre dans la passion, voire dans l'art...).
 

Pour résumer, choisissez votre appareil en fonction de votre usage :

Quel type de photo souhaitez-vous prendre ?

• En extérieur uniquement, photo de famille et quelques souvenirs de vacances : Un compact ou un smartphone assez élaboré est suffisant. Vous obtiendrez de très belles photos avec un beau temps (soleil dans le dos).

• En intérieur, mais juste pour des photos famille : Un compact même premier prix sera suffisant. Il sera quand même plus approprié qu'un smartphone puisqu'il dispose d'un flash assez puissant (mais éclaire rarement à plus de 3 mètres).

• En intérieur aussi, mais sans flash pour conserver la lumière ambiante (type gâteau d'anniversaire) : Un compact un peu plus expert ou un bridge peut suffire si c'est juste une photo "souvenir". Il faut que la sensibilité puisse être assez élevée (les ISO) sans faire apparaître de bruit (gros grain multicolore disgracieux).

Pour des photos de meilleures qualité, et surtout si les conditions de lumière sont vraiment difficiles (concerts, églises...), il faut un reflex pour "monter un peu plus en ISO" et coupler un objectif "lumineux" (qui puisse ouvrir en permanence à f/2.8, voire plus grand).

• Garder un budget modéré, commencer à s'adapter à des conditions particulières : Ce n'est pas l'idéal mais c'est un bridge qu'il vous faut. Vous pourrez zoomer, quitter le mode automatique (régler sommairement les paramètres ouverture, vitesse et sensibilité) pour choisir une configuration plus adéquate, et surtout cadrer avec le viseur numérique très utile en plein soleil. Mais l'envie d'aller plus loin se fera vite sentir : si vous avez le budget, mieux vaut choisir directement un reflex.

• S'adapter à un environnement particulier ou à des sujets délicats, rechercher des effets créatifs ou regards artistiques : C'est un reflex qu'il vous faut : Liberté totale, adaptation à tous les environnements et à tous les sujets grâce aux objectifs plus ou moins spécifiques, possibilité de créations artistiques en jouant avec des réglages précis, ajout d'un flash externe, d'un filtre au bout de l'objectif, etc...

• Faire des belles photos en toutes circonstances sans s'embêter à régler l'appareil ou à changer d'objectif : Pas de solution. Et quelque part, quel intérêt aurait la photographie si un appareil répondant à cette contrainte était inventé un jour...
Si tel est vraiment votre souhait, un compact est suffisant mais vos photos ne seront vraiment belles qu'en extérieur et par beau temps...
A moindre niveau qualitatif, un bon compact, photophone ou bridge (toujours en mode automatique) pourra faire des photos en intérieur relativement satisfaisantes, mais la vitesse d'obturation sera faible, ce qui donnera facilement des flous : l'astuce est donc de bien caler ses coudes sur sa poitrine, arrêter de respirer et ne pas appuyer trop fort sur le déclencheur pour immobiliser au maximum l'appareil. Il faut aussi s'approcher au maximum du sujet pour zoomer au minimum.

 

J'espère que ce tutoriel vous aura guidé pour choisir parmi les types d'appareils en fonction de vos usages, et n'hésitez pas à poser des questions en commentaire, à ou apporter des compléments...

 


  VOUS AIMEZ CE BLOG ?  
Abonnez-vous pour être averti par mail à chaque nouvel article :

Si vous préférez, chaque nouvel article est aussi publié sur la page :


Partager cet article

Repost 0

Ecrire un commentaire sur cet article

B. O. 25/02/2017 22:23

Bon résumé. Bravo.