Elle est située à une vingtaine de mètres au-dessus de la route nationale (partie basse de Belbeuf (76), hameau de St Adrien). Une voie piétonne permet d'y accéder en traverssant une cour (prendre la clé à l'entrée). Elle est pour partie troglodytique, pour partie couverte en chaume.
La chapelle de Saint-Adrien a connu au cours des siècles passés, l'affluence extraordinaire des pélerins venant de fort loin demander la protection du Saint contre la peste, des mariniers espérant une aide providentielle dans les tempêtes, et aussi des filles à marier assurées de trouver un époux dans l'année.
Selon la légende, deux ermites, ONUMPHE et PANCRACE, plantant, une épingle dans leur propre chair aidèrent par ce moyen douloureux une jeune fille à se marier et connurent dans toute la région une grande popularité. C'est en 1557, semble-t-il, qu'une chapelle trouva sa place dans la caverne des ermites, et qu'un prieuré fut édifié. Il ne reste rien du prieuré, ni de la chapelle primitive qui fut reconstruire au début du XVIIIème siècle.
A l'intérieur, entre Saint-Adrien et Saint-Roch, trône une statuette de Saint-Bonaventure dont les filles à marier devaient piquer le pied pour trouver un époux. Pour éviter une lente destruction du Saint sous l'effet de ces piqûres, on l'a placé sous cloche et les épingles sont maintenant enfoncées dan sun coussin ou accrochées à des rubans.  >> Plus d'infos


>> Voir mes 29 photos  prises le 30 mars 2009