Au mois d'août 2014, j'ai passé avec ma famille une dizaine de jours en Alsace, aux alentours de Colmar.

"Carnet de voyage" est un bien mot, c'est au moins un résumé de cette petite escapade, découverte d'une région qui m'était inconnue.

 

Les premières impressions : le temps et le temps...

Le temps qu'il a fait était très moyen et n'a pas permis de visiter dans les meilleures conditions, sans compter les jours d'averses répétées. Mais c'est surtout l'ensemble de mes photos qui en a pâtit, car elles auraient pu être bien plus belles par beau temps...

Alsace-pluie-Turckheim

 

Le temps (la durée cette fois) était vraiment trop court pour approfondir la découverte du terroir, et les balades se sont souvent résumées à des visites bâclées. Beaucoup de photos prises à la va vite ressemblent plus à des photos touristiques, mais certaines fois, j'ai quand même réussi a rechercher esthétisme et originalité. Vous découvrirez cela dans mes prochains articles sur l'Alsace...

 

 

Notre lieu d'hébergement était le camping de l'Ile du Rhin à une vingtaine de kilomètres de Colmar. Comme son nom l'indique, il est situé sur une île formée par le Rhin d'un côté et le Grand Canal d'Alsace de l'autre. C'est un camping familial très calme (plus un bruit après 22h00), où les gens sont là de passage pour la nuit ou pour ceux qui y passent leurs vacances c'est dans le but de visiter la région. Face à l'entrée, on découvre un paysage sur Breisach-am-Rhein (Vieux-Brisach en français) juste de l'autre côté du Rhin, en Allemagne donc :

 

Alsace-Rhin-et-Vieux-Brisach-en-allemagne---Breisach-am-Rhein

 

 

Parmi les sites et excursions incontournables, on peut noter Colmar bien sûr, et tout autour : Neuf-Brisach (ville fortifiée considérée comme aboutissement de l'oeuvre de Vauban, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO), le château du Haut-Koenigsbourg perché sur les premières montagnes des Vosges et dominant la Plaine d'Alsace. L''Ecomusée d'Alsace est un autre lieu remarquable : Village alsacien du début du XXème siècle reconstitué, avec ses habitants, ses artisans, ses animaux, ses animations et surtout ses vraies maisons traditionnelles condamnées dans leurs villages d'origine, démontées et remontées ici par des bénévoles :

 

Ecomusee-d-Alsace---maisons-alsaciennes

 

 

Sur le circuit se trouve le camp de concentration du Struthof à Natzwiller (son nom allemand était KL Natzweiler-Struthof)  : Le seul en France (mais qui était en Allemagne lors de son ouverture en 1941 puisque l'Alsace et la Moselle ont été annexées en 1940). C'est une étape beaucoup moins réjouissante, mais quasi nécessaire pour "ne pas oublier" et je profite de ce récit de voyage pour en dire quelques mots puisqu'il n'y aura pas d'article lui étant dédié, vu que je n'y ai pas fait de photos. 

Sur place, bien que l'on ai conscience du lieu où l'on se trouve et de sa fonction, les infrastructures paraissent relativement paisibles, surtout avec l'ambiance touristique qui règne aujourd'hui (même si chacun est respectueux de l'endroit, ne crie pas, ne court pas...). La majorité des bâtiments disposés en terrasses a disparue (leur emplacement est symbolisé par des rectangles de gravillons rouges). Il faut dire aussi que le block crématoire était en restauration et non visitable. Voilà, je n'ai pas trouvé cela visuellement impressionnant, c'est pour cela que je n'ai pas fait de photos, mais l'énumération par la guide de toutes les atrocités commises ici m'a de toutes façons complètement fait oublier d'en prendre, car c'est effectivement qu'avec les explications que tout prend son sens :

Ce camp a été ouvert pour y faire travailler des déportés dans une carrière de granit rose toute proche. Ce n'est pas un camp d'extermination comme le trop célèbre Auschwitz-Birkenau mais même si c'est pour y travailler, on y "entre par la porte et ressort par la cheminée". En y entrant, chacun devenait un numéro et perdait toute identité (on leur enlevait tout ce qu'ils avaient de personnel pour ne pas leur rappeler qui ils sont). Tout était fait pour déshumaniser les personnes, les humilier et les tuer à petit feu par beaucoup de travail, très peu de nourriture et pas de soins (décès "naturel" au bout de 7 mois en moyenne). A cela s'ajoutent les "expériences médicales", les pendaisons pour "faute" (casser le manche de sa pioche était considéré comme sabotage par exemple)...

Il fallait à chaque instant diminuer les prisonniers, le torturer physiquement et psychologiquement, même après leur mort, pour écoeurer les autres et faire des exemples (un suicide retombait sur les camarades restants, un mort pendant la nuit devait être présent à l'appel, les cendres d'un incinéré étaient mélangées à de l'excrément pour faire de l'engrais...). L'appel été fait plusieurs fois par jour et pouvait durer plusieurs heures, même par -20°C ou +40°C.

Ce ne sont là que quelques exemples de maltraitances atroces, dont les descriptions se sont égrainées tout au long de la visite en fonction des différents lieux. Au final, 22000 personnes sont mortes au Struthof.

Bref, si vous y allez un jour, optez pour la visite guidée pour vraiment comprendre ce que les déportés ont vécu, ce dont on est très loin d'imaginer en voyant simplement le camp. Ca remue les tripes... Cela paraît impossible que des hommes puissent avoir autant d'"ingéniosité" et d'imagination pour faire subir autant d'horreurs à d'autres hommes, et pourtant... Et tout cela par la folie d'un seul qui a réussi à endoctriner toute une population. Soyons vigilants à ce que cela ne se reproduise jamais...

J'espère que je ne vous ai pas trop cassé le moral... Voici une photo qui n'est pas de moi, mais vous aurez un visuel quand même, ainsi que le site : www.struthof.fr

 

struthof3.jpg

  Crédit Photo : D. Caillet

 

 

Poursuivons notre balade par la partie que j'ai préféré : les vignobles à flanc de coteaux sur le versant oriental des Vosges. Vous me direz alors "Ah oui, pour les caves ?", et bien non car même si le vin est très bon, c'est surtout la beauté des paysages qui m'a plu (bah oui, ça passe mieux en photo que le goût du vin !).

 

Zellenberg, village au milieu des vignes sur la Route des Vins d'Alsace

 

A travers ce long ruban de vignes orienté Nord-Sud, serpente "La Route des Vins d'Alsace" :

 

carte.jpg

 

Sur cette route, ne pas rater, les villages viticoles traditionnels et hauts en couleurs de Eguisheim (photo ci-dessous), Kaysersberg, Riquewihr, Ribeauvillé et Obernai.

 

Alsace-village-Eguisheim-copie-1.jpg

 

 

Voilà, cette petite promenade Alsacienne se termine ici. Je vous ai présenté mon circuit et les différents aspects typiques de l'Alsace, je pense que je n'ai rien oublié...  Quoi ?... Les cigognes ?... Ah oui c'est vrai, on ne peut pas parler d'Alsace sans parler de cigognes !  C'est vrai qu'aujourd'hui tout est fait pour les reintroduire (techniques de sédentarisation, paniers porte-nids sur les toits...) , il y en a dans tous les villages.  J'en ai justement shooté une mais je n'ai pas dû être assez discret car je crois que je me suis fait repérer, elle va chipoter pour son droit à l'image...

 

Ecomusee-d-Alsace---Cigogne

 

 

Bien sûr, j'ai fait beaucoup d'autres photos pendant ce séjour, vous les découvrirez tout au long des articles qui seront  publiés régulièrement dans la catégorie Alsace.

 

 


  VOUS AIMEZ CE BLOG ?          
Abonnez-vous pour être averti par
mail à chaque nouvel article :

ou suivez mes photos sur les réseaux :
         


Partager cet article

Repost 0

Ecrire un commentaire sur cet article

christine fillonneau 29/08/2014 09:18


Tes belles phographies et tes commentaires intéressants donnent un réel appercu de ton séjour en Alsace. J'ai séjourné à Eguishem il y a quelques années, ce village est très beau et je trouve,
comme toi,  la vue des vignes très jolie et reposante. Merci pour le voyage et nous verrons bientôt d'autres photographies. Ta première photographie illustre bien le temps qu'il faisait, tu
as mis en couleur les parapluies et les vêtements adéquates. Pour la cigogne, je pense qu'elle était très fière d'avoir un admirateur....

PascalXLD 28/08/2014 07:46


Malgré le temps ta première série est superbe.


 


Bonne journée

freppaz ludovic 28/08/2014 04:26


Oui, c'est vrai que c'est magnifque l'Alsace