Cela ne vous aura pas échappé, le thème (design) de ce site a changé : plus moderne et "dans l'air du temps" :

- La colonne latérale qui surchargeait la mise en page et perturbait la lisibilité des photos a disparu. L'ensemble de son contenu est transféré dans le menu ou dans la page d'accueil.

- L'ensemble des articles récents est désormais visible d'un coup d'oeil grâce à des résumés, plutôt que de devoir jouer de la roulette de souris comme c'était le cas avant, avec la vieille structure de blog primitif...

 

Autre grosse évolution : la disparition du blogroll (ou blogoliste : liste de liens vers d'autres sites).

Ce n'est pas que je n'ai plus d'amis, ni que je n'ai pas envie faire découvrir d'autres photographes (en l'occurrence), mais ce système d'échange de liens réciproques est depuis quelques années très mal vu par Google, qui pénalise le référencement artificiel entre copains...

En effet, pour qu'un site soit correctement référencé (qu'il sorte le plus tôt possible lors d'une recherche sur Google), il faut que les liens avec d'autres sites soit naturels et pas intéressés...

Puisque Google aime les liens entre sites ou blogs, cela paraît logique de dire aux copains : "Je mets un lien sur mon blog vers ton blog et toi en retour tu fais pareil". Sans forcément être stratège, c'est courant et courtois d'avoir ce genre de relations sociales... Mais c'est fini !

Ce phénomène a pris de l'ampleur et est devenu abusif. Ca ne plaisait pas à Google qui, à la base, référence les sites pour leur qualité de contenu. Ainsi, l'algorithme a changé et les manipulations de référencements sont désormais sanctionnées.

Afin de réaliser un référencement plus naturel, il faut que les liens soient inclus (un à la fois) dans du texte et plus en liste.

Lors de la rédaction d'un article, cherchez a insérer un lien vers un article d'un autre blog traitant du même sujet ou d'un site généraliste (Wikipédia, sites institutionnels...). Si l'auteur de cet autre blog s'efforce aussi d'inclure des liens dans ses textes (pas nécéssairement vers votre blog), la toile se tissera autours de sujets communs, de manière aléatoire et donc plus naturelle). Surtout, ne pas abuser (1 ou 2 liens vers un blog suffisents, Google les voit, mais plus lui mettrait la puce à l'oreille). Oui, c'est bien plus contraignant, mais bien plus efficace. Si vous ne voulez pas vous tracasser à ce point, supprimez au moins votre liste de liens réciproques avec laquelle vous vous tirez une balle dans le pied !

Ce n'est pas une raison pour ne plus suivre ce que font vos amis : mettez leurs adresses dans les favoris de votre navigateur, visitez-les régulièrement, mettez éventuellement quelques commentaires, et au moins vous saurez quels sujets ils ont traité, et si quelques mois (années ?) après vous faites un article sur le même sujet vous serez en mesure de mettre un lien vers ce dernier, mais de manière rédigée et pas flanqué là à tout prix...

Je vais dorénavant m'efforcer de respecter cet idéal (en commençant par vous, les amis qui étiez dans ma liste de liens), même si faute de temps, ça ne sera pas toujours possible...

La rédaction de cet article m'a été inspiré par Axe-net, qui est aussi la source des visuels.