La plage d'Arromanches doit sa renommée aux vestiges du port artificiel permettant de décharger du matériel et des munitions lors du débarquement de Normandie en juin 1944. Sur les 115 caissons Phoenix qui, bout à bout, formaient des digues, une vingtaine est encore visible. L'un d'eux est échoué sur la plage, les autres toujours disposés en arc de cercle sur la ligne d'horizon, mais lentement rognés par la mer...

Caisson Phoenix échoué sur la plage d'Arromanche, vestige du port artificiel installé pour le débarquement de Normandie

 

Vestige du port artificiel d'Arromanches échoué sur la plage, installé pour le débarquement de Normandie en juin 1944

 

Caissons Phoenix disposés en arc de cercle et formant une digue, vestige du port artificiel installé pour le débarquement de Normandie en juin 1944

 

Vestiges du port artificiel d'Arromanches installé pour le débarquement allié de juin 1944


Abonnez-vous pour recevoir un mail à chaque nouvel article, ou suivez les réseaux :

   

Une photo vous intéresse ? N'hésitez pas à me contacter :